Protection anti-effraction – mythes et réalité

« Je n'ai rien qui puisse intéresser des voleurs » - Découvrez ici certaines fausses idées courantes.

 

« Si quelqu'un veut entrer par effraction, il y parviendra malgré toutes les protections. »

L'expérience le prouve : les cambrioleurs veulent être aussi rapides et discrets que possible. Plus on arrive à retarder les cambrioleurs, moins ils arrivent à leurs fins.

 

« Les cambriolages ont uniquement lieu la nuit et je suis de toute façon à la maison. »

Près de la moitié des cambriolages domestiques ont lieu pendant la journée. Votre absence est contrôlée à l'avance. Par exemple en sonnant à la porte, en téléphonant, en observant les lieux, en vérifiant si la boîte aux lettres est remplie ou en se servant des informations disponibles sur les réseaux sociaux. Et si quelqu'un tente d'entrer par effraction alors que vous êtes à la maison, il est généralement recommandé de rester calme.

 

« De toute façon, je suis assuré et tout sera remplacé. »

Aucune compagnie d'assurance n'est en mesure de remplacer les valeurs sentimentales ou de compenser les conséquences psychologiques d'un cambriolage.

 

« Les vacances sont la saison des cambriolages »

On note souvent une augmentation du nombre de cambriolages pendant les vacances. Cependant, les vacances ne sont pas forcément la période de l'année pendant laquelle il y a le plus de cambriolages, car les voleurs aiment profiter des mois plus « sombres » de l'année.

 

« Les maisons de vacances sont uniquement cambriolées quand il n'y a personne »

Bien au contraire. Les cambrioleurs préfèrent justement venir quand vous êtes là. Ils sont attirés par le butin lucratif dont ils peuvent s'emparer à ce moment : argent liquide, montres, bijoux.

 

« Nous avons un système d'alarme »

Les systèmes d'alarme ne peuvent malheureusement pas empêcher une entrée par effraction. Uniquement la signaler.

 

« Nos poignées de fenêtre sont verrouillables »

Les fenêtres sans protection anti-effraction peuvent quand même être relevées en quelques secondes.